top of page
Vue en hauteur des courts annexes et Philippe-Chatrier.jpg

LES FORMATIONS

Pour inscrire votre école, veuillez cliquer ici

CGE, Conférence des Grandes Écoles



Site internet officiel : cge.asso.fr


Replay de l'interview de la CGE au Parc des Princes 2023 : C'est quoi une grande école ?



 

Créée en 1973, la CGE (association loi 1901) comprend 265 membres dont 229* Grandes écoles (ingénieur, management, architecture, design, institut d'études politiques...) toutes reconnues par l'État, délivrant un diplôme de grade master. Certaines d'entre elles délivrent en propre le doctorat et des diplômes nationaux de master.

La CGE compte également une vingtaine d'entreprises membres ou partenaires ainsi que 35 associations et organismes.

* octobre 2019



Les missions de la CGE


La Conférence des grandes écoles est un cercle de réflexion (think tank), qui valorise l’expertise collective de ses membres et le rôle des Grandes écoles dans le paysage de l’enseignement supérieur et de la recherche. La CGE participe activement aux réflexions concernant l’enseignement supérieur.

La CGE produit des synthèses, études et enquêtes qui font référence au plan national :enquête annuelle sur l’Insertion des jeunes diplômés, Baromètre de l’ouverture sociale, ouverture internationale des Grandes écoles, livre blanc sur l’entrepreneuriat, la pédagogie, la taxe d’apprentissage, fundraising …

La CGE assure un rôle de représentation de ses membres auprès des pouvoirs publics, des acteurs de l’économie et de la société. Elle prend position publiquement sur les sujets liés à l’enseignement supérieur et à la recherche et promeut les intérêts et l’image des écoles, sur les plans national et international.

La CGE est un organisme accréditeur de formations (Mastère Spécialisé, MSc, BADGE, CQC) pour ses membres. Elle s’assure du respect de ses principes fondamentaux (excellence, insertion professionnelle, ouverture internationale, accréditation des formations…) et garantit la qualité des programmes. Les 234 Grandes écoles* membres de la CGE dispensent près de 600 formations accréditées et permettent à la France de proposer une offre de formation et de recherche à déclinaisons multiples en adéquation avec le marché du travail.

* septembre 2022


Histoire


Mai 1968, la grande contestation étudiante touche surtout les universités, mais aussi, marginalement, les Grandes écoles. Ce mouvement a permis à certains établissements, dont l’École des Mines de Paris, une remise en cause de leur mode de fonctionnement afin d’y d’introduire de l’innovation.

Mai 1968 a aussi renforcé la coopération entre écoles par la création de la Conférence des grandes écoles. Elle a permis la mise en commun des bonnes pratiques en matière de pédagogie et de recherche, la création de filières communes, les reconnaissances de certaines unités d’enseignement, la création des filières de troisième cycle et de doctorat d’ingénieurs communes, etc.

Sur proposition de son président Philippe Olmer, les membres fondateurs de l’association se réunissent le 16 mai 1973 en Assemblée générale constitutive, à l’École nationale supérieure des Arts et métiers. L’association Conférence des grandes écoles est créée en même temps que ses trois premières commissions : la commission des Études, la commission de la Recherche et la commission des Affaires générales.

Ces commissions ont été autant de liens renforçant de façon pragmatique la coopération entre les établissements. Cela était d’autant plus nécessaire que j’ai souhaité élargir la Conférence à l’ensemble des écoles délivrant le titre d’ingénieur en France.

Pour les écoles de commerce et de gestion, de niveaux très divers, un Chapitrea été créé afin de s’assurer du sérieux des établissements adhérant à la Conférence. Enfin, la Conférence s’est attachée à établir des passerelles à partir de diplômes tels que DUT, BTS, licence.

Nous avons ensuite proposé d’organiser des « masters ». Mais n’ayant pas déposé le titre, nous avons été pris de court par une décision universitaire… C’est ainsi qu’ont été créés par la CGE, les « MASTERE SPECIALISE®« .

Pierre Laffitte, directeur de l’École des Mines de Paris de 1974 à 1984 co-fondateur de la Conférence des grandes écoles secrétaire général puis président de la CGE de 1974 à 1984


Les présidents d’honneur de la Conférence des grandes écoles

  • 1973 – 1979 Philippe Olmer

  • 1979 – 1985 Pierre Laffitte

  • 1984 – 1993 Daniel Gourisse

  • 1993 – 1999 Jacques Levy

  • 1999 – 2001 Philippe Guerin

  • 2001 – 2003 Alain Cadix

  • 2003 – 2009 Christian Margaria

  • 2009 – 2013 Pierre Tapie

  • 2013 – 2015 Philippe Jamet

  • 2015 – 2021 Anne-Lucie Wack


Les 12 Grandes écoles fondatrices de la CGE


École Centrale des Arts et Manufactures (ECP) /École des Hautes Études Commerciales (HEC) / École Nationale des Ponts et Chaussées (ENPC) / École Nationale Supérieure de l’Aéronautique et de l’Espace (ENSAE) / École Nationale Supérieure des Arts et Métiers (Paris) (ENSAM) / École Nationale Supérieure des Mines de Paris (ENSM.P.) / École Nationale Supérieure des Techniques Avancées (ENSTA) / École Nationale Supérieure des Télécommunications (ENST) / École Polytechnique (EP) / École Supérieure d’Electricité (ESE) / École Supérieure de Physique et Chimie Industrielle de la Ville de Paris (ESPCI) / Institut National Agronomique Paris-Grignon (INA-PG)

Comments


bottom of page